Abolition des frais accessoires

Abolition des frais accessoires
0 20 septembre 2016

LES CLINIQUES MÉDICALES INQUIÈTENT DE LA SUITE DES CHOSES

Montréal, le 16 septembre 2016. C’est sans grande surprise que l’Association des cliniques médicales du Québec (ACMQ) a pris connaissance hier de l’annonce du ministre de la santé, le Dr Gaétan Barrette, concernant l’abolition des frais accessoires et ce, dès le mois de janvier 2017.

« Nous souhaitions depuis de nombreuses années clarifier le dossier des frais accessoires afin de régler la question du financement des cliniques médicales » a déclaré le président de l’Association, le Dr François Loubert. « Toutefois, nous devrons attendre la publication détaillée du règlement et la suite des démarches auprès des fédérations médicales pour déterminer avec exactitude l’impact qu’aura cette annonce d’une part sur l’offre de services et d’autre part sur le financement et la rentabilité des cliniques médicales.»

En effet, la collaboration des fédérations médicales dans la compréhension et l’évaluation des frais actuellement facturés aux patients pour certaines procédures médicales complexes (ex : vasectomie, colonoscopies, etc), demeurent, à ce stade, le seul moyen pour les cliniques médicales d’assurer la poursuite des services à la population.

Le problème de financement des cliniques n’est pas nouveau. Le rapport Chicoine, commandé en 2007 par le ministre de la santé de l’époque, le docteur Philippe Couillard, a d’ailleurs bien résumé la situation en démontrant le manque de financement chronique des cliniques médicales et en recommandant que des mesures soient prises afin de régler définitivement la situation.

L’abolition des frais accessoires aux services assurés ne règle en rien la problématique du financement des cliniques médicales. Un financement des services dispensés par les cliniques médicales doit donc être assuré via l’enveloppe budgétaire des médecins omnipraticiens et spécialistes.

L’ACMQ souhaite travailler de concert avec les fédérations afin de permettre aux cliniques d’obtenir le financement nécessaire pour couvrir les frais liés à l’entretien et au renouvellement des équipements médicaux, au coût des fournitures médicales et du personnel spécialisé lié à des actes assurés.

L’ACMQ souhaite également rappeler que plusieurs des frais chargés en clinique médicale demeurent des services non assurés tels que les formulaires d’assurances, de la SAAQ, le renouvellement d’une prescription sans visite médicale, les frais pour rendez-vous non respecté, etc. Ces frais sont des frais administratifs non liés à un acte médical requis et ne sont donc pas des frais dits accessoires.

« Les prochaines semaines seront déterminantes pour les cliniques médicales et leur viabilité financière », a conclu la directrice-générale, Mme Isabelle Girard.

Télécharger le document PDF du règlement

Publié dans Nouvelles récentes